Épiphysique

Ce site est un blog : les articles les plus récents apparaissent en haut de page.

10/9/2004

Des marionnettistes amateurs

Filed under: Bogdanov — Ph. A.-C. @ 8:27 pm

La récente réapparition des Bogdanoff sur les newsgroups s’est accompagnée pour la première fois d’une tentative de justification des multiples individus fanatiques de leur “thèse” qui ont proliféré à quelques reprises depuis le début de l’année 2004. Il reste encore bien des dérobades, l’usage des proxies ouverts n’est toujours pas justifié, mais il semblerait que les deux frères s’attachent désormais à essayer de sauver au moins ces meubles-là. Bien entendu et comme à l’accoutumée, ce qu’ils avancent est un tissu de mensonges et de contradictions : le présent texte a pour objet d’établir la chronologie des aventures usenautiques et internautiques des Bogdanoff lors de l’usage de recrues d’appoint.

La plupart des éléments décrits ici sont connus de la part des participants réguliers de fr.sci.physique. Il restait tout de même à remettre en ordre chronologique ces multiples apparitions de fantômes, afin d’une part d’y trouver un semblant de cohérence, et d’autre part d’en tirer des conclusions un peu générales. Enfin le présent texte, work in progress, est également censé indiquer au nouveau venu qui est le professeur Yang et autres personnages inventés par les deux frères, sans qu’on ait à le rabâcher sur les groupes où ils ont sévi. Il voudrait être le complément du texte d’YBM.

Première bouffée délirante : apéritif
Les premières occurrences des pantins des deux frères ont lieu fin janvier 2004 et s’étalent sur un mois, avec une interruption, sur plusieurs newsgroups.
Sur fr.sci.physique, le premier message émane d’un certain Huang Lu (maths-physics-institute@th-phys.edu.hk, 81.249.26.196) le 23 janvier 2004, et qui commence très fort :

Comme je l’ai déjà fait remarquer à deux ou trois reprises dans tel ou
tel fil de discussion, je trouve de plus en plus curieux que la
plupart des intervenants prennent un malin plaisir à “casser du
Bogdanoff” sans avoir la moindre idée (i) de ce qu’ils ont fait et
(ii) de la validité de leurs travaux.

Suit l’auto-descriptif qui deviendra une constante de ces fantoches :

Physicien-mathématicien, j’ai
moi-même passé beaucoup de temps à lire leurs papiers ainsi que leurs
thèses et (contrairement à la plupart de ceux qui parlent sans savoir)
je crois avoir maintenant une idée à peu près claire de leur modèle.

La première remarque est assez surprenante : de quel fil s’agit-il ? Où sont ces deux ou trois reprises mentionnées ? Dès l’apparition de ces prestigieux chercheurs préférant garder l’anonymat, les marionnetistes réussissent à s’embrouiller. Voilà qui augurait mal de la suite, et l’on ne fut pas déçu. En fait, le même était intervenu le 21 janvier, mais sur fr.sci.astrophysique. Mais vu de Google, d’où tous ces avatars postent, et lorsque très humblement on cherche comme eux quotidiennement les occurrences de son propre patronyme et rien d’autre afin d’y répondre, la différence ne leur aura pas sauté aux yeux.

Le suivant est le nommé hayes, le 24 janvier 2004 ( institute-of-algebra@australia.edu, mais avec la même plage IP : 81.248.36.244). Sans surprise, lui aussi est entièrement d’accord avec les Bogdanoff, en se présentant comme calé dans une branche du travail des Bogda (algebres d’operateurs cette fois).

Ces deux-là vont commencer un petit jeu de réponses l’un à l’autre, histoire de s’appuyer l’un l’autre. Manque de chance : dès la première tentative c’est un échec : Huang Lu veut répondre à hayes pour affirmer son accord, mais… il s’emmêle les pinceaux et poste avec l’adresse de hayes ! Hayes semble donc répondre à Hayes le 26 janvier 2004, pour lui dire :

Sur ce point, je confirme. Il s’agit d’un élément de validation très
important du modèle des Bogdanoff.

Un fiasco dès la tentative d’essai, c’est remarquable !

Suit un Golovine (81.53.81.105), qui ne postera que deux messages en tout et pour tout ce 27 janvier, pour appuyer les Bogdanoff. Lui est également spécialistes d’algèbres
d’opérateurs. Il écrit, depuis Google bien sûr, et depuis cette tranche d’IP que l’on commence à connaître :

Je ne connais pas la personne à laquelle tu t’adresses [Hayes], mais partage
point par point son opinion.

Un Pierre (81.53.81.105), lui aussi très bien informé, avait fait son apparition le 27 janvier. Via Google, comme d’habitude. Même style, même connaissance des moindres détails des petites affaires des frères, même hargne (un peu accentuée même). Et déjà, à prêter des fautes d’orthographes imaginaires à ses contradicteurs (Pierre doute que ‘nourrir’ s’écrive avec deux ‘r’, comme Yang doutera que ‘vraisemblablement’ ne s’écrive qu’avec un ’s’) Mais les deux frères, non contents d’écrire comme des pieds, ont l’outrecuidance d’inventer des fautes, ce qui témoigne d’une grande attitude scientifique pas mesquine pour un sou. Car comme l’écrit Pierre :

En général (c’est le cas ici) à la différence des détracteurs qui
n’avancent aucun argument réellement convaincant, les défenseurs des
Bogdanoff (cf par exemple les posts de Hayes) sont très précis et
très argumentés.

Huang-Lu ou Hayes, le 28 janvier, et devant les suspicions d’un certain nombre de participants, se justifie ainsi :

Nous travaillons en équipe depuis longtemps (les labos, ca existe!)
et il n’y a rien d’étrange à partager des travaux, des machines et des
opinions. Est-ce une faute de poster des messages en passant par le
même serveur? Les uns et les autres, nous sommes connus en physique
et en mathématiques. Le nombre de pseudos qui circulent sur ces
forums nous confirment dans l’idée qu’il vaut mieux rester à distance
des noms réels : l’agressivité qui se mobilise autour des Bogdanoff
nous montre bien que nous avons raison. Dans ce contexte, j’aimerais
bien qu’on nous dise quel intérêt nous aurions à nous faire descendre
à notre tour parce que nous aurions osé prendre la défense des
Bogdanoff….

puis :

Je te signale que bien avant que tu te poses la question, j’avais
pris soin de mettre le nom de Hayes entre parenthèses dans mes posts
: par là, je tenais à signaler que même si nous sommes l’un et
l’autre deux personnes distinctes, nous pensons la même chose.
J’ai volontairement pris cette précaution (celle de mentionnier le
nom de Hayes dans l’en-tête alors que rien ne m’y obligeait) pour
éviter toute confusion dans les esprits; mais il faut croire que ce
qui n’aurait même pas soulevé la moindre question sur un autre fil
représente un vrai “problème” dès qu’il s’agit de parler des
Bogdanoff.

Il semble donc vouloir dire qu’il est Hayes : mais alors, pourquoi Huang-Lu répondait-il à Hayes ? Trouble gémellaire aggravé ?

Devant cette avalanche simultanée de clones interchangeables et qui se mélangent les pinceaux, les doutes redoublent sur le groupe. Hayes tient l’argument absolu :

Il existe un très grand nombre d’abonnés Wanadoo à Paris. Tu devrais
plutôt regarder du coté de l’adresse initiale : contrairement à la
plupart des posts sur ces forums (qui sont en fait des adresses mail
fabriquées pour la circonstance) le nom de domaine “th-phys.edu.hk”
correspond à un véritable domaine de l’Université de Honk-kong. Comme
tu le sais, les extensions “edu” sont extrèmement réglementées :
notre domaine en “edu.hk” (Université/Institut de Maths) existe bel
et bien, c’est vérifiable et, à moins d’être une université de Honk
Kong, ce type de mail est impossible à obtenir. Renseignes- toi, tu
verras bien. Contrairement à presque tous les intervenants de ce fil
qui postent leurs messages à partir d’une adresse totalement
irrepérable (parceque bidon) la notre est bien réelle et correspond à
un institut de recherche logé dans une grande université. Comme nous
l’avons déjà dit au début de ce fil, nous avons simplement fait suivre
notre adresse depuis HK jusqu’en France.

Cette affirmation, maintes fois répétée, sur la difficulté d'’obtention d’adresse en .edu, sera réfutée assez vite (voir le texte d’YBM par exemple pour les raisons qu’il y a de n’y accorder aucun crédit.) Quant aux coïncidences de fournisseur d’accès et de zone parisienne, ils ne maintiendront pas longtemps cette idiotie.

Cette histoire commence à sentir bizarre, et un participant s’interroge : combien sont-ils au juste, à tous dire la même chose depuis la même machine et selon les mêmes procédures ? Réponse de Hayes, le 29 janvier :

L’équipe réunit une dizaine de chercheurs. Mais pour les raisons que
j’ai déjà expliqué ailleurs, il est préférable de ne pas apparaître
au grand jour sur les forums de discussions. Il sera toujours temps
de signer des articles dans les journaux à referees.

(Noter la référence aux “journaux à referees", autre hochet sempiternel des Bogdanoff pour faire accroire qu’ils font partie du cénacle.) Manque de pot, Golovine avait prétendu ne pas connaître Hayes… Regrettable erreur, encore une, qui vaudra à Golovine de n’être plus utilisé par la suite.

Puis les choses se tassent. Les petits schtroumpfs des Tuileries disparaissent comme ils sont apparus, jusqu’à la fois suivante…

Deuxième bouffée délirante : sortie du livre
La deuxième période est inaugurée le 5 juin 2004, entre autres par un nommé Herve, mais ce même jour les frères sont complètement surexcités et multiplient les pseudos. Il y a péril en la demeure : le livre sort, il faut assurer coûte que coûte la campagne de promotion, or Fabien Besnard a écrit un texte très négatif au sujet des deux frères, fort bien classé par Google. Il vient de plus de participer au groupe. Les attaques de plus en plus violentes contre Fabien Besnard se feront de plus en plus fréquentes, sur Usenet et sur le web, sous des pseudonymes toujours plus farfelus. Après ces quelques mois d’intervalle, les deux frères reviennent avec les mêmes grosses ficelles, croyant sans doute que personne n’a souvenir de leur piteux tour de piste précédent. Herve (via Google, 65.223.185.210) se présente donc ainsi :

Je suis professeur agrégé de Mathématiques dans une grande université
parisienne.

On n’en saura bien entendu jamais plus. Cette présentation loufoque vaut bien entendu des quolibets à son auteur, qui ne réapparaît plus par la suite… au profit du célèbre Roland, qui signera d’une façon si fine “Roland Schwarz” sur le site de Woit. Avec la légèreté d’un hippopotame, Roland nous informe avec objectivité et nuance :

Ce n’est pas à moi que revient le rôle de crédibiliser (ou de
décrédibiliser) les recherches des Bogdanoff. Seuls les experts et
rapporteurs qui ont travaillé sur le sujet pendant des années sont
compétents et crédibles pour le faire. Ayant lu deux de ces rapports
dans Avant le Big Bang (que je recommande à tous: c’est un livre
extraordinaire) j’espère vraiment que les Bogdanoff publieront
l’ensemble de ces rapports : ça mettra un terme à toutes ces
polémiques absurdes et non scientifiques.

L’avant-veille, répondant à Besnard et avec la même finesse de présentation, il entamait sa fructueuse collaboration avec fr.sci.physique :

Je suis postdoc (ma thèse porte sur les groupes de Lie) et je suis
totalement en désaccord avec l’article que tu as publié sur ce que tu
appelles “l’affaire bogdanoff".

Vous avez dit impression de déjà vu ?

Roland revient à la charge le 13 juin pour publier des extraits des rapports de soutenance. Et c’est pour conclure, comme d’habitude, à la jalousie de Fabien Besnard, dont la page web est restée en travers de la gorge des deux jumeaux.

Puis c’est l’entrée sur Usenet du fameux professeur Yang, déjà connu par ailleurs et repéré pour ses fumisteries ! Encore plus bidon que Roland, c’est l’escalade dans la bouffonerie ! Lui aussi entame un fil de discussion, pour recopier les mêmes extraits de rapport de soutenance que roland, le même jour. Yang poste, comme tout ce petit monde, via Google. Son IP, au départ ? 211.20.162.218.

Roland réapparaît le 14 juin dans le fil initié par Yang (et réciproquement), histoire de taper un peu sur Charpak. À cette occasion il retrouve sa bonne vieille IP : 80.225.251.61

Alors je te laisse bien rigoler en compagnie de Charpak. Si tu étais
un peu plus au jus de sa réputation, tu comprendrais peut-être que ce
prix nobel n’aurait jamais du lui être attribué. Charpak est à la
retraite, c’est un bonhomme vieillissant et aigri, dont l’arrogance
fait qu’il est détesté par tout le monde (y compris ses anciens
collègues). Cites moi une seule de ses soit-disant découvertes. Il
n’a jamais rien fait de vraiment important et il ne compte pas dans le
monde la physique théorique. C’est un expérimentateur. Il ne connait
rien aux mathématiques. Encore moins aux groupes quantiques. Alors
qui est-il pour juger des travaux des Bogdanoff

Evidemment, cela ils n’oseraient jamais l’écrire sous leur prénom…

Un autre fil cross-posté avec frtp voit l’arrivée de nouveaux joyeux drilles : en réponse à Fabien Besnard (dont le nom correspond à un chiffon rouge pour nos deux jumeaux taurins), un nommé paul surgit, toujours le 5 juin (via Google, 24.87.227.144) pour ressortir toujours les mêmes âneries :

Les Bogdanoff ont publié
dans une dizaine de revues scientifiques de haut niveau, ils ont
réellement obtenu des résultats mathématiques et physiques (j’ai lu
leurs rapports de thèses à l’Université) alors que toi, tu parles
beaucoup sans vérifier, tu donnes des leçons, tu joues les flics,
mais est-ce que tu as un seul résultat publié dans des journaux
scientifiques sérieux?

Dans le même fil, “Roland” se manifeste, comme on l’a déjà signalé, avec sa vulgarité habituelle (malgré des tics de langage, les Bogdanoff ont tenté de doter chacune de leur créature de traits de caractère bien à eux, malheureusement en intervertissant par mégarde ces traits de l’un à l’autre). Il essaie entre autres de justifier la falsification des propos de Schreiber, mais c’est surtout pour s’en prendre à Besnard :

Je suis postdoc (ma thèse porte sur les groupes de Lie) et je suis
totalement en désaccord avec l’article que tu as publié sur ce que tu
appelles “l’affaire bogdanoff". Non seulement tu nous prend pour des
imbéciles en tentant de nous faire avaler des contre vérités, mais ta
morale de scientifique me paraît bien douteuse. Ton article, à la fois
arrogant et prétentieux, est en fait un mélange pernicieux
d’accusations sans fondement, de mensonges en coulisse et tu t’y
comportes comme une sorte de “collabo de la bonne conscience
scientifique".

Puis c’est au tour de “Wather Porter” d’intervenir toujours en ce 5 juin décidément très actif, à la rescousse et presque simultanément (il était intervenu dès le premier juin sur astrophysique pour se poser en défenseur inconditionnel, introduisant sa personne de l’immuable manière : “Je suis chercheur en mathématiques (algèbres de Hopf et déformations) […]"). Son origine ? Sans surprise : via Google, 193.251.49.102, avec une adresse en .edu pour faire chic : melbourne-univ@australia.edu. Là aussi il sera révélé que les australia.edu s’obtiennent très facilement et n’ont rien d’universitaire.

Toi [Fabien Besnard]qui parles tout le
temps “d’honnêteté", tu ferais mieux de t’inspirer de leur attitude :
ne pas condamner sans démontrer. Je crois que n’es pas très net. Si
c’était le cas, il y a longtemps que tu te serais fendu d’une analyse
SCIEN-TI-FI-QUE de leurs travaux. Tu les trouves absurdes? démontres
le! avec des calculs. Avec des preuves irréfutables. Contrairement à
toi (ça se voit comme un nez au milieu de la figure), je connais les
groupes quantiques. Toi pas.

Nananère. Puis :

Dernier point : qui es tu pour prétendre ainsi “régler le cas” des
Bogdanoff? j’ai regardé ton “palmarès” scientifique : il est bien
maigre. Tu n’as AUCUNE publication. Nulle part. Tout ce qu’on
peut voir, c’est que as placé trois malheureux papiers sur l’archive.
Comme tu le sais, ça n’a aucune valeur puisqu’on peut y placer tous
les papiers qu’on veut : il n’y aucun referee, pas de comité d’experts
pour les les lire, les juger et, le cas échéant, les rejeter. Tout
ce que vois, c’est qu’entre 2001 et 2003, les Bogdanoff ont publié 6
papiers dans des revues à referees de premier plan. Et toi? zéro!
Tu fais probablement partie de tous ceux dont les papiers sont
régulièrement rejetés.

Quelle élégance ! Et surtout quelle variété d’invective chez ces roquets interchangeables !

Entre-temps, le nommé Belloribel, via Google (62.161.119.97, la fameuse société Tigre Production où l’on se préoccupe de physique) est venu nous faire part de son profond ébranlement après avoir lu via le site de Woit les rapports de thèse des deux frères. Je crois qu’on commence à être au courant, mais cela nécessite d’ouvrir un nouveau fil, le 11 juin. Ce sous-personnage encore plus éphémère que les autres puisqu’il ne postera qu’une fois, se contente de servir la soupe habituelle, avec les arguments d’autorité qui vont bien.

Un nommé “jean-pierre” (80.225.251.61, via Google, et qui semble trouver très amusant de signer Petitot sur le site de Woit) vient à son tour insulter Besnard le 12 juin :

Au total : je dis que les 15 rapports d’experts sont les seules
références permettant de juger les travaux des Bogdanoff. Ni Woit, ni
Schreiber, ni Kinney, ni toi, ne peuvent être pris au sérieux. Majid,
Kounnas, Gourevitch, Jackiw, Verbaarshot, etc, oui. Je le répète :
les Bogdanoff ont fait des travaux importants et originaux, ni toi ni
Besnnard n’y changeront rien.

Il disparaîtra aussitôt, après quelques facéties ridicules sur le web, et après son message d’introduction du 8 juin que je recommande de lire avec dans la tête de qui il s’agit en fait…

Presqu’un dernier tour de piste pour Roland décidément furieux, en cette belle journée du 13 juin : en essayant avec une maladresse incroyable de justifier les falsifications des Bogdanoff, quitte à en commettre à son tour, il devient menaçant face à Besnard :

Même chose pour ce faux jeton de Besnard :
il parle mais n’a rien démontré. J’ai entendu dire que son texte
était actuellement discuté dans certaines instances universitaires; je
ne serai pas surpris que des sanctions soient prises contre lui.

Mais oui Roland, on sait que tu es très bien introduit dans les milieux universitaires…

Yang (211.20.162.218) fait feu de tout bois en ce 13 juin : il ouvre un autre fil pour dénigrer Besnard, Woit et Schreiber dans un même sac. C’est dans ce message inaugural qu’il pose ses conditions grotesques :

Que les choses soient claires : je leur lance un défi :
montrer, preuves et calculs à l’appui, que les idées et/ou résultats
des Bogdanoff n’ont pas de sens. Puisque cela fait bientot trois ans
qu’ils ont eu connaissance de ces travaux, je leur laisse…disons, un
mois pour apporter cette démonstration. Soit jusqu’au… voyons…
allez, au 15 juillet. D’ici là, régulièrement, je posterai dans ce
forum (et dans d’autres) des questions pour savoir où ils en sont.
Mais attention : si au 15 juillet, à minuit, ils n’ont posté aucune
preuve claire de ce qu’ils avancent, alors moi, de mon coté, j’aurai
une triple preuve : celle de leur incompétence, de leur jalousie et de
leur malhonêteté.

Bien entendu, cet ultimatum ridicule n’aura aucune suite, si ce n’est, un mois plus tard, un gloussement de sa part pour sa supposée victoire… Les Bogdanoff auraient du culot a posteriori (mais ce n’est pas pour les gêner) de reprocher à quiconque de ne pas répondre dans les temps fixés, eux qui se fixent un délai qu’ils ne tiennent jamais.

Le professeur Yang est interrogé sur son affiliation universitaire, car tout le monde commence à en avoir ras la casquette de ces défenseurs “un peu” suspects qui naissent selon les besoins du moment :

Je suis chercheur à l’International Institute of
Mathematical Physics dont le siège est à Hong Kong. C’est là que j’ai
eu le plaisir de rencontrer Igor Bogdanoff et Grichka Bogdanoff. Ils
m’avaient fasciné par l’exposé très…comment dire…original de
leurs idées sur le début de l’univers. Depuis lors, j’ai décidé, quoi
qu’il arrive, de ne jamais leur tourner le dos.

Leur livre Avant le Big Bang est extraordinaire.

Cette histoire d’institut ne passant pas, Yang s’enfonce pitoyablement :

Notre Institut dépend de l’Université suivante :

Hong Kong University of Science & Technology
Address: Clear Water Bay, Kowloon, Hong Kong

Un ultime avatar pour la route ? Et allez, va pour Bene Facio (81.48.173.229, via Google), le 17 juin. Un tout petit tour alors : apparition, et disparition presque immédiate. Comme cela suscite de nouveaux ricanements, Bene Facio se justifie et contre-attaque venimeusement :

Je ne connais pas l’honorable Professeur Yang. […] Mais dis moi : Ton inscription est toute récente et tous tes posts
concentrés sur le Professeur Yang.
Pourquoi subitement un tel intérêt pour le Professeur Yang, Tramway ?
- Ou devrais je plutôt t’appeler Besnard, petit troll ? -

(Les Bogdanoff affirmeront avoir reconnu Besnard en moi, dans un message particulièrement haineux et vaniteux ; bien entendu ils ne feront jamais amende honorable ni ne reconnaîtront, là comme ailleurs, s’être plantés : ils prennent leur comportement de s’inventer des personnages pour la norme.)

Bien entendu, et suite aux mésaventures du début de l’année, Yang a déjà commencé de poster via un proxy ouvert. Malgré les nombreuses questions à ce sujet, et malgré l’invention vite éventée d’instituts ou de fac leur permettant gracieusement de poster, Yang et consorts se défileront toujours. Toute la petite tribu s’étiole pitoyablement, seul un hoquet de Yang viendra finir la kermesse. C’est alors que surgissent les frères sous leur vrai prénom, le 19 juin, avec Google et proxy ouvert. Les discussions s’orientent vers le contenu du livre au fur et à mesure que les intervenants en prennent connaissance. Hormis Yang, avec anonymiseur, qui reviendra fanfaronner jusqu’à la mi-juillet, c’est la fin de cette farce grotesque. Un seul petit “robert” aussitôt démasqué viendra clore cette longue série de farceurs imaginaires. Jusqu’à la prochaine bouffée délirante…

Remarques d’ordre général
Les marionnettes des Bogdanoff ont évolué, on l’a vu, à mesure que les supercheries devenaient un peu trop évidentes aux yeux de tous. Mais il reste des constantes, et je les leur signale pour qu’à la prochaine supercherie ils s’appliquent un peu mieux.
- Utilisation systématique de la passerelle de Google (mais ils n’ont toujours pas compris qu’on passait d’ordinaire par un newsreader pour poster sur Usenet, ce grand site scientifique…)
- Adresse de Wanadoo Tuileries quand ils n’ont plus la ressource de proxies ouverts
- Injures très grossières à l’égard de Connes ou Charpak entre autres éminences qu’ils n’oseraient jamais apostropher de la sorte sous leur vrai nom
- Pommade excessive sur le compte des deux frères (même débauche d’épithètes que dans leur misérable bouquin)
- Tous sont des spécialistes de certaines branches (mais pas toutes) des thèses des frères
- Renvois permanents aux rapports de thèse y compris quand on leur répète que cette littérature est pipée
- Style de présentation : tous sont de grands scientifiques qui tiennent à rester anonymes pour des raisons débiles
- Ils voient des Besnard partout
- Orthographe et typographie caractéristiques (calamiteuses, mais avec des constantes : observez en particulier la gestion des espaces après un point, c’est assez confondant et je ne suis pas le premier à le relever), style identique ("tout le monde sait que” comme si chacun était au courant aussi bien que les deux frères eux-mêmes du détail de leurs tribulations)
- Impossibilité de donner un vrai nom, un vrai organisme d’appartenance etc.
- Invention d’instituts aux 4 coins du monde, avec des adresses mail censées attester leur caractère institutionnel
- Choses plus subtiles : on n’invente pas des personnages issus de nulle part et qui n’ont qu’un propos et qu’un sujet d’obsession. C’est maladroit. Il aurait fallu les introduire au préalable, les mêler aux discussions en cours, qu’ils montrent qu’ils avaient autre chose en tête. On essaie aussi de ne pas les rendre jetables, de ne pas les faire disparaître au bout d’un message ou deux, sinon la volonté de faire foule est trop évidente (comme le 5 juin dernier.)
Je n’en dirai pas davantage sur d’autres points, pour ne pas leur donner d’avantages supplémentaires la prochaine fois qu’ils s’y risqueront.

Pour l’anecdote, les échanges au sujet des Bogdanoff sur sci.physics.research m’avaient beaucoup diverti en 2002. Quand j’ai vu débarquer ces défenseurs en 2004, j’ai trouvé cela amusant à suivre, mais sans plus. C’est ce message de Maltek qui m’a fait y regarder d’un peu plus près, et c’est de cette date que j’ai commencé à suivre ces mystérieux personnages biodégradables d’un autre oeil, jusqu’à l’arrivée des frères eux-mêmes. Comme le tout s’est accompagné d’une campagne médiatique sans précédent et que le livre semblait recéler des perles indignes d’un élève de première, sans parler des falsifications des supposées cautions scientifiques en leur faveur et de leurs attaques grossières de personnes que j’estime, je suis allé lire leur livre, et les monstrueuses sottises qu’on y trouve ont achevé de me convaincre qu’il y avait décidément un très gros problème, sans doute un des plus graves scandales en sociologie des sciences dures depuis des décennies ; en fait, je ne vois pas vraiment d’équivalent. Cette affaire est trop liée à notre époque, à ses médias et à ses problèmes de diffusion de la connaissance, pour qu’elle ait un antécédent comparable. Je ne suis pas le seul, loin de là, à penser qu’il ne faut à aucun prix laisser passer cela.

PS : Pour d’autres sources contemporaines de Yang, Petitot et Roland, on se reportera aux sites de Woit, Distler et Baez.


Nedstat Basic - Free web site statistics Personal homepage website counter

12 Comments »

  1. En regardant les entêtes je vois que le “jean-pierre” alias “jean petitot” utilise le même proxy ouvert (netcache0-lds.as9105.net/Tiscali UK Ltd) que l’on retrouve pour un message de “Roland Schwartz” et pour la plupart des messages des Bogdanov durant l’été :

    http://groups.google.fr/groups?selm=29729b95.0406140315.32bb21be%40posting.google.com&output=gplain
    http://groups.google.fr/groups?selm=8b81f14a.0406120612.3068c737%40posting.google.com&output=gplain
    http://groups.google.fr/groups?selm=92812dc5.0408100401.4b916f53@posting.google.com&output=gplain

    no comment, comme ils disent…

    Comment by YBM — 11/9/2004 @ 4:27 am

  2. Amusant… Juste pour corriger une contre-vérité : j’ai publié trois articles dans des revues à comité de lecture (les références sont extrêmement difficiles à trouver puisqu’elles sont sur mon site web) plus un preprint dans les archives. Ce n’est peut-être pas la gloire mais ça me fait juste autant que la moyenne d’un Bogdanov :-)

    Comment by Fabien Besnard — 11/9/2004 @ 5:53 pm

  3. Je propose la création d’une nouvelle unité SI pour le nombre de publications, question si importante dans la science moderne et si chère au cœur des frères Bogdanov.
    Le Bogdanov, noté ßv, représente la demi-quantité de publications obtenues par des jumeaux à la date de la première publication d’un ramassis de sottises.

    On pourra ainsi entendre à la cafet’ : « T’as combien de ßv ? Moi j’en ai que deux, ça craint pour mon poste de Maître de Conf’
    — Moi ? J’ai 5 ßv, c’est facile, t’as qu’à publier quatre fois la même chose ! »

    Il est à noter que le nombre de ßv est invariant lors de la fluctuation de signatures (Igor, Grichka, Schwartz/Yang/Moyentôt/Hayes/etc.) Ça ferait un magnifique théorème 3.3.2.

    Comment by YBM — 11/9/2004 @ 8:07 pm

  4. Juste une petite remarque sur le seul cas cité ici qui n’est pas totalement isomorphe aux Bogdanov au niveau du style et des tics de ponctuation : “Bene Facio". Ce bienfaiteur, véritable petite ordure en fait, n’est, en fait, ni Igor, ni Grichka mais la même personne qui signe “Mystic” sur fr.sci.*, qui poste des photos de moi pour des motifs obscurs sur des forums où je n’ai jamais mis le pied et qui n’a toujours rien à dire sur le fond sinon défendre les Bogdanov comme une midinette défend son candidat à la Star Académie.

    Il y a un phénomène, limité mais significatif, de fan club autour des Bogdanov, pas seulement avec cette raclure hypocrite qui signe “Mystic” (c’est aussi le “mignon anonyme” ici, puisqu’il usurpait ma signature) mais aussi avec la récente “Laurence", ou précédemment “LadyM". Ces fans aboyent très fort, mais il faudrait se lever tôt pour les voir avancer le moindre argument scientifique. De tels personnages donnent un côté assez baroque aux discussions sur les groupes scientifiques, on se croirait sur fr.rec.{tv,radio} ou plutôt alt.fan.*. C’est quand même assez inédit pour être souligné. Je ne me souviens pas d’un tel phénomène sociologique pour une autre imposture scientifique ou intellectuelle.

    Comment by YBM — 12/9/2004 @ 1:30 am

  5. Fabien : vous vous souvenez peut-être que cette contre-vérité avait été corrigée presque aussitôt sur Usenet. Heureusement, cette mystification insultante n’a été gobée par quasi personne et bien des usenautes sont allés vérifier par eux-mêmes s’il n’y avait pas mensonge, encore une fois. Bien entendu, c’était le cas. Ravi de vous savoir sur ce site (attention, votre intervention prouve indiscutablement que vous êtes moi, et aussi que vous êtes YBM.)
    Plus généralement, et pour aller dans le sens du dernier message d’YBM, les marionnettes épinglées dans ce texte ne sont pas nécessairement des Bogdanoff masqués : ce sont des marionnettes, rien de plus. Le Mystic machin ou le Bene Facio de service, qui n’intervient que pour défendre les deux débiles avec une parfaite éthique, n’est vraisemblablement pas l’un des deux jumeaux, il n’en est pas moins une poupée de bois.

    Comment by Phil Romnulphe — 13/9/2004 @ 8:11 am

  6. Grace a ce site, tout le monde connait l’histoire de Hayes ou Schwarz. On connait moins bien l’histoire de “Gandalf". Plus courte, certes, mais digne d’etre relatee, elle aussi. Voir http://users.skynet.be/catherinev/albb_historique.htm#pseudos

    Comment by catherine — 20/11/2004 @ 5:21 pm

  7. Catherine :
    1. L’adresse mail laissée par le “Gandalf” est valide. L’anonymat est très relatif. Si quelqu’un avait des doutes sur l’identité de l’auteur de ce message (très drôle), il n’avait qu’à poser la question et je présume que Fabien n’aurait rien caché du tout. Il n’y avait en d’autres termes pas de volonté de dissimulation de sa part. On ne peut évidemment pas en dire autant des pseudos des Bogdas, qui ont si longtemps nié cette rouerie.

    2. Il n’y a eu qu’un message signé de cet unique pseudo. À comparer avec l’immense et pourtant maigre échantillon détaillé ci-dessus.

    3. “Gandalf” ne s’est pas présenté dans ce message comme étant titulaire de je ne sais quel poste imaginaire autant que prestigieux pour intimider ses contradicteurs.

    4. Un pseudo d’emprunt pour un premier et unique message sur Usenet (Fabien a par ailleurs signé de son nom deux ou trois messages sur cette question) n’a pas grand-chose à voir avec la myriade de pseudos débiles et prétentieux utilisés par les deux jumeaux. Notons qu’ils ont encore retenté le coup au début du mois, sous-entendant n’être pas l’anonymus du forum sur-la-toile : ils n’ont visiblement pas du tout de remords et recommenceront sans scrupule à se jeter des fleurs derrière un masque risible.

    5. Libre à vous cependant d’imaginer que derrière tant de personnes exaspérées par les rodomontades et les dérobades des Bogdanoff, sans parler de leur malhonnêteté intellectuelle, se cache Fabien Besnard : c’est eux qui ont lancé, sous de faux noms et de faux titres, cette grande vogue comme relaté sur la présente page, il est normal que vous repreniez l’antienne, en bon perroquet. De leur côté il est très explicable qu’ils croient cela ou fassent semblant de le croire : puisqu’il entre dans leur mentalité de mentir en permanence et de se livrer à ce genre de facéties, ils croient que tout le monde se comporte à leur égal. Ils ne voient là aucune contradiction avec la démarche et l’honnêteté minimale attachées à la science. “Puisqu’on est des escrocs intellectuels, les autres le sont sans doute aussi.” Le monde n’est pas comme cela, heureusement, et ils n’en sont qu’une pathologie.

    Si après cela vous trouvez encore qu’il y a la moindre comparaison possible entre l’attitude de Fabien Besnard et le comportement des Bogdanoff, je n’aimerais pas vous savoir juge. Avocate de très mauvaise foi conviendrait alors bien mieux.

    Comment by Phil Romnulphe — 20/11/2004 @ 6:00 pm

  8. Moi je n’est participé à aucun forum mais j’en ai lu qq un
    Je ne suis qu’un modeste ingénieur en biochimie
    Ces “attaques” contre les bogdanoffs sont assez caustiques.
    Mais je pense que ce n’est qu’un juste retour des choses.
    J’en avais personnellement marre de voir les 2 jumeaux se vanter sans cesse sur les plateaux télé. “Nous parlons x langues, nous avons un QI de 150, nous avons révolutionné la physique, nous avons inventé le terme internet etc.” Et le tout en parlant avec des termes ronflant pour ne rien dire. Je ne suis pas expert en physique mais certaine phrases étaient révélatrices.
    A force de vouloir jouer les stars scientifiques, ils se trouvent confronter à d’autres scientifiques. En tant que scientifique de sciences bien “plus molles” que la physique, je trouve ca rassurant.

    Comment by robert.b — 28/12/2004 @ 2:22 pm

  9. C’est avec plaisir que je découvre toute cette polémique assez marrante. C’est peut être du à ma formation d’ingénieur, mais quand je voyais passer les bogda à la télé, je les trouvais compliqués à souhait : les termes ampoulés qu’ils employaient, leurs circonvolutions alambiquées, tout ce charabia compliqué ne pouvait que masquer la pauvreté du fond. Ils avaient le syndrome du “Prince des Mers azurées dans son Bain doré de Fruits du Soleil", autrement dit “la sardine à l’huile".

    Je les avais comparé à l’époque, à un ami de ma famille, prof de physique en prépa au Lycée Charlemagne que j’avais vu expliquer la théorie de la relativité à un gamin de 12 ans. C’était clair et limpide et bien évidemment réducteur. Mais le gamin est reparti en ayant compris quelque chose. Là était la marque d’un vrai scientifique qui, ayant assimilé son sujet, est capable de le retransmettre en se mettant parfaitement à la portée de son public

    J’ai appris la sortie au printemps du livre des bogdaniais, mais sans aucun intérêt. J’avais vaguement suivi leurs démelés de thésards, mais sans plus. Alors du coup, j’ai du retard en lecture, entre les usenets et le forum hardware !!!
    La réfutation K01: Le nombre d’or sur le forum hardware , notion mathématique encore à mon niveau, m’a fait hurler de rire. Comment un docteur en mathématiques peut-il écrire de telles approximations ?

    Il y a quand même des questions à se poser sur l’université française. Après Elizabeth Teyssier et les Bogadanoff, à quand un doctorat d’économie pour Jean-Pierre Foucauld ?

    Comment by Antonomase — 7/1/2005 @ 12:38 am

  10. 1. On écrit “Bogdanov” et non pas “Bogdanoff” quand on a un minimum de respect pour la culture et l’origine des gens. Même si la règle dit que les noms propres n’ont pas d’orthographe blablabla, encore fait-il avoir de la considération à l’égard de ce genre de sujets pour s’en rendre compte…

    2. Les frangins sont tombés dans le même piège à neuneus que bien des gens sur le support naivement supposé anonyme qu’est l’Internet. Il y a des centaines d’histoires de ce genre sur la toile dans lesquelles les accusés se font décrédibiliser sur ce seul argument. Or ici leur démarche bébéte avait au moins une motivation bien réelle : ce sont des personnages publiques. S’ils avaient posté sous leur vrai nom on les aurait, avec le même esprit pervers, accusés de faux.

    3. Leur remarque sur la transcendance du nombre d’or n’était qu’une accroche pour le lecteur. Ils ont plus été séduits par le nom que par la réalité scientifique (même si c’est pas terrible pour des docteurs en math/physique) et comme de bien entendu tout leurs détracteurs se sont précipités là-dessus pour les enfoncer.
    De même que certains l’ont fait pour l’énoncé 0^0=1, ce qui fait peur quand on sait qu’on apprend ça au collège ou au début du lycée, et que n’importe quelle calculatrice validera ce calcul. Ca fait 1 partout, la balle au centre.

    4. Il me paraît difficile de croire, même avec l’aide de relations influentes, que ces jumeaux aient pu traverser toutes les étapes universitaires jusqu’au doctorat sans jamais être arrêtés avant cela. Si c’est effectivement le cas, à qui la faute ? Certainement pas la leur…

    5. La durée de leur thèse (10 ans) est également un élément avancé ayant pour but de tenter de les décrédibiliser. Depuis quand la science est-elle sujette aux mêmes contraintes de rentabilité que la production ou le commerce ? Vraiment c’est de l’argumentaire de pseudo-scientifiques ultra-élitistes et surtout ultra-aigris, capables de n’importe quelle mauvaise foi intellectuelle afin de prouver à tous qu’ils ont raison…
    3615 ma vie: mon grand père a fait une thèse honorifique (traduction du Polonais) sur la physique des matériaux pour laquelle il a investi 15 ans de sa vie (alors qu’il enseignait). Mais ce n’est qu’un Polonais, certainement pas un brillant cerveau Français…

    6. M.Ybm s’amuse à les faire passer pour des gamins lorsque ceux-ci proposent d’apporter des preuves scientifiques réfutant leur théorie dans un temps imparti. Bah alors ? On passe des heures sur des forums à les critiquer et à entretenir la cabale, mais lorsqu’il faut mettre la main à la pâte on se retient ? Peut-être pas le niveau de répondre au défi, tout simplement…

    7. A part quelques érudits dans le domaine d’étude que les frères s’attachent à faire évoluer et sur lesquels ils tentent des recherches, personne n’est capable de réfuter aussi sèchement leur théorie.
    Je suis extrêmement choqué de voir des scientifiques -j’en suis un aussi à ma petite échelle- aux idées aussi arrêtées, et aussi peu prompts à s’intéresser avant tout au contenu. Visiblement ils n’ont même pas compris l’essence même de ce qu’est la science. C’est peut-être cela que l’on nomme la “résistance au changement” et qui nous caractérise tant malheureusement.

    8. Je vois surtout des gens prêts à tout pour enfoncer non pas des collègues -dans le meilleur des cas- mais des concurrents à l’irritante jovialité et à l’exubérante soif de savoir, logiquement dôtés d’une envie de le faire partager.

    9. En conclusion, je dirais que de mon point de vue (et cela n’engage que moi donc) je ne vois là -encore une fois- que la manifestation de ce mauvais esprit si cher à notre douce France…

    Comment by anonymus — 31/10/2005 @ 9:56 am

  11. Navré d’avoir oublié de rajouter ceci, à propos du commentaire d’Antonomase et de son ami professeur de Physique au Lycée Charlemagne (prout prout pouet pouet)…

    Je crois en effet qu’il confond bien maladroitement la qualité d’un scientifique avec celle d’un enseignant, peu importe le domaine d’étude, cela n’a rien à voir avec le contenu mais plutôt avec la faculté de le communiquer (ce qui l’honore par ailleurs).
    N’importe qui ayant fait quelques études (le lycée obligatoire par exemple) et lu 1/4 de bouquin de physique abordable traitant de ce sujet serait capable de faire de même, encore fait-il savoir lire, et assimiler donc…

    Comment by anonymus — 31/10/2005 @ 10:11 am

  12. http://www.bogdanoff.be/

    Il faudra donc, si je suis la règle 10.1, en dire deux mots à l’auteur ;-)

    Bravo en tout cas aux Bogdanov, vous me faites bien rire, et je vous souhaite bien du courage pour d’une part expliquer vos (futures) bêtises (tout comme vous avez expliqué de façon brillante le passage de Safari à Netscape… risible), et d’autre part pour faire face à la triste réalité… vous êtes bien seuls.

    J’admire votre imagination.
    J’aime vos acrobaties.
    J’ai pris plaisir à lire quelques passages de ALBB.
    J’ai découvert des choses, et ai nécessairement développé des pensées grâce à vous.

    Je n’apprécie pas vos manipulations (la pire à mes yeux réside dans l’emploi malin des détournements de la vérité, où se font piéger les ignorants ; exemple : avoir validé une thèse à Polytechnique…), qui sont synonymes de frustration à mon sens, et qui me font dire que vous mépriser la totalité du public, en le considérant simplet et naïf.
    Je n’aime pas les marionnettes que vous employez pour vous faire valoir, et pour insulter, cachés dans l’ombre, ceux qui vous contredisent et qui sont dignement respectés par la communauté scientifique (et malheureusement pour vous, vous vous faites prendre la main dans le sac).
    Je suis outragé lorsque je vois les très grossiers mensonges que vous sortez pour tenter de trouver une échappatoire, car une fois encore, vous prenez le monde pour des idiots.

    Quoi qu’il en soit, je vous plains, et j’ose espérer que l’équation mathématique régissant nos maigres existences vous réserve un sort plus appréciable pour la suite.

    Peut-être n’êtes-vous pas faits pour la Science.

    PS : “anonymus"… pseudo très tendance !

    Comment by un visiteur — 11/11/2005 @ 7:01 pm

RSS feed for comments on this post.

Leave a comment

Line and paragraph breaks automatic, e-mail address never displayed, HTML allowed: <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>

(required)

(required)


Anti-spam quizz : 9 + 9 =

Contact : epiphysique@yahoo.fr
Powered by WordPress